dans

Après une opération du nez, il ressort de l’hôpital avec une érection permanente


Neven Ciganovic est une star croate de 45 ans. Connu pour ses multiples opérations de chirurgie esthétique, la coqueluche des télé-réalités a subi dernièrement une rhinoplastie alors qu’une équipe de tournage le filmait dans le cadre d’un documentaire sur la vie du garçon. Mais l’opération ne s’est pas conclue comme prévu.

Neven se rend en Iran pour y pratiquer sa troisième rhinoplastie. L’anesthésie se passe normalement très bien pour lui mais cette fois la célébrité fait une réaction allergique. Les symptômes de cette réaction comprennent une érection permanente, un trouble nommé priapisme.

This summer is a big deal have a pic with float toy,pink flamingo,white or gold swan,pizza cut or even donut. But sorry guys I couldn’t find any of that,I have only this one realistic replika of my own tool.If Kim Khardashian could have its own float replica of her butt,then I can have my own tool float replica. NABIJEM VAS NA LUFTIC ! For all orders please text me in DM inbox! @camp_vugec_plac 😎☀❤#summer #floating #floatto#floatiekings #floatcock #summermusthave #fashionist #pool #poolfloat #pooltoys #tattoo #tattoos #guyswithtattoos #tattooed #tattooart #fun #poolparty #sexy #silly #sillyboy #watertoys #floaties #swag #swag #captainpecker #flamingofloat #flamingo #swanfloat #swan #pizzafloat #kimkardashian @camp_vugec_plac @theperezhilton

Une publication partagée par Neven (@nevencigi) le

L’association Française d’Urologie informe sur ce sujet et affirme que ce cas, même s’il est cocasse, est un problème tout à fait sérieux. Il s’agit en effet d’ « une maladie dont les conséquences sont potentiellement graves nécessitant une prise en charge urgente dont la séquence doit être bien définie afin d’éviter les retards de prise en charge, les complications et une dysfonction érectile irréversible ». Neven Ciganovic a donc subi une opération d’urgence dont les résultats ne seront visible que dans quelques mois. Ajoutons que le patient connaît une souffrance réelle comme il le raconte au Daily Mail: «Malheureusement, je ne reçois aucun anti-douleur, parce qu’ils n’en donnent pas aux patients, donc je continue de souffrir. ». Cependant, contrairement à ce que l’on aurait pu penser, cette expérience n’a pas entaché l’aversion du garçon pour la chirurgie esthétique. En effet, il compte bien achever le travail qui, selon lui, le mènerait « au physique idéal et à la gloire mondiale ».