dans

Un bébé dauphin tué par des touristes sur une plage espagnole

C’est dans la ville Andalouse d’Almeria en Espagne qu’a échoué un bébé dauphin près du rivage. Le petit animal, mal en point, était très faible. Ce qui n’a pas empêché aux touristes se trouvant aux alentours de se ruer sur le bébé dauphin. En effet, les baigneurs, se sont passés tour à tour l’animal et ont pris des selfies avec lui. Le maître-nageur a été submergé par le mouvement de foule et a été obligé d’appeler Equinac, une association à but non lucratif de défense des animaux. Malheureusement, le bébé dauphin a succombé peu de temps avant leur arrivée.


L’Equinac, impuissante, n’arrive pas à sauver l’animal

Le bébé dauphin était faible et malade. De plus, il était séparé de sa mère. Selon les experts c’est pour cela qu’il s’est retrouvé dans ces eaux peu profondes. Ce naufrage nécessitait l’intervention rapide et efficace de professionnels pour le sauver. Malheureusement, l’association a affirmé ne pas avoir su sauver la bête à temps vu l’état dans lequel les secouristes l’ont trouvé. Cependant, Equinac a assuré que le fait que les touristes se soient agglutinés à ses côtés a accéléré la mort de la petite dauphine. En effet, cette activité des touristes aurait aggravé l’état de stress dans lequel se trouvait déjà l’animal.
D’après les observations, la bête serait un dauphin de la Plata, une espèce que l’on ne trouve habituellement que dans les eaux proches de l’Argentine et de l’Uruguay. Cet animal reste particulièrement rare et son espèce fait partie d’une liste rassemblant les espèces animales considérée comme « vulnérable » par WWF. L’association locale demande d’ailleurs à toute personne qui observerait un de ces animaux de lui venir en aide afin qu’il retrouve au plus vite l’océan. « Il est fondamental que les gens viennent en aide à ces animaux, car chaque dauphin compte désormais » . De plus le dauphin est particulièrement difficile à préserver en raison de sa fragilité. Durant l’enfance, ces spécimens ne s’aventurent pas dans les eaux profondes et deviennent la proie des filets de pêches et des plages sur lesquels vivent un autre animal: l’homme.