dans ,

Servir dans l’armée française en tant que transgenre !

L’histoire de Delphine Ravisé-Girard : des obstacles à franchir pour acquérir les pièces d’état civil

Delphine Ravisé-Girard n’était pas une femme il y a quelques années sur ses pièces d’état civil. Elle a décidé de changer d’identité en 2007. Quand elle entré dans l’armée en 1998 elle était un homme, et l’annonce de son changement n’a pas manqué de poser quelques problèmes. L’armée a tout de suite accepté cette nouvelle situation et lui a donné une uniforme, et elle a même reçue une prime pour acheter des sous-vêtements de femme. Donc c’est sans aucune difficulté qu’elle a continué de servir son pays jusqu’à 2009, date à laquelle les ennuis ont commencé. En effet, c’est au mois d’août 2009 que le tribunal de grande instance de Nancy a refusé de lui octroyer une identité féminine. C’est à cette période que les ennuis ont commencé pour cette adjudante, puisque l’armée avait décidé de reconsidérer sa situation en conservant son ancienne identité d’homme. Elle a décidé de se battre en engageant un avocat pour acquérir une identité féminine auprès du tribunal. C’est finalement en 2012 qu’elle a obtenu gain de cause. La suite logique c’est que l’armée a acceptée de nouveau son identité féminine sans problème.

La Trans identité de plus en plus acceptée 

En effet, avec la sortie récente et la décision du président Trump d’interdire les transgenres dans l’armée américaine suscitent des réactions partout dans le monde, et ces citoyens se voient priver leurs rêves. Cette controverse sur cette décision montre que la transphobie est de plus en plus rejetée. En France vous pouvez servir en tant que transgenre facilement dans l’armée si jamais vous arrivez à obtenir votre nouvelle identité. Donc les quelques problèmes remarquées ne sont pas favorisés par l’armée, mais par les autorités qui vont octroyer les nouvelles identités aux militaires qui aspirent à changer de sexe.