dans ,

La montée du street-art: un nouveau « vandalisme intelligent »


Un nouveau mode de « vandalisme intelligent » à l’assaut les villes. Relayé sur les réseaux sociaux via des photos et vidéos, de nombreux artistes partagent leurs œuvres dans la rue permettant ainsi au grand public d’avoir accès à leur art. Souvent ironiques, époustouflantes ou discrètes, ces œuvres peuvent se dévoiler dans la rue de manière très insolite. Ces auteurs ont préféré exprimer leur art dans la rue plutôt que dans les musées ou dans d’autres institutions artistiques.

_

De nombreuses techniques de street-art

L’art urbain également appelé street-art est un mouvement artistique contemporain en plein boum. Il comprend toutes les formes d’arts matérialisées dans la rue ou dans divers lieux publics. Les techniques qu’elles utilisent sont le pochoir, la mosaïque, les stickers, les graffiti, la réclame, l’affichage ou « yarn bombing » ou encore la peinture murale. Si les œuvres réalisées à l’aide de ces différentes techniques peuvent être visibles dans les grandes artères des villes, il est également possible de les découvrir dans le métro, sur les terrains vagues, dans les friches industrielles ou dans les maisons abandonnés. Mais, d’autres artistes optent pour des moyens de transport en guise de salle d’exposition par exemple les wagons de trains. Ce qui permet à leur œuvre de traverser la ville et d’être découverte par un maximum de personnes.

L’art urbain un moyen de revendication

L’art urbain est un moyen de revendication pour les artistes. En effet, ce mouvement très engagé permet de revendiquer une identité artistique forte. Les graffeurs se sentent souvent laissés en marge de la société. À travers la signature de leur œuvre, ils se trouvent une nouvelle identité. De plus, le street-art est très engagée politiquement. D’abord considéré comme illégal, le street-art est souvent perçu comme un acte de vandalisme alors que la démarche artistique ainsi que le message de l’œuvre occupent une place très importante.

 

Un impact sur un plus large public

Le street-art est de plus en plus présent dans la rue, dans les lieux publics ou dans les immeubles abandonnés. Il permet à des artistes d’exprimer leurs talents, de faire passer des messages et d’aborder une démarche artistique hors nomes. Ce nouveau type de « vandalisme intelligent » prône la liberté des artistes. De plus, ces œuvres réalisées dans la rue sont à la portée du grand public qui le côtoie dans la vie de tous les jours.