dans ,

Une vague de morsures d’araignées préoccupantes en France


L’hypothèse de la Recluse brune est écartée par Samuel Danflous, arachnologue au Musée d’histoire naturelle de Toulouse. « Cette araignée n’a jamais été vue en France. De mémoire, un seul cas d’envenimation est répertorié, mais c’était une cousine européenne de l’araignée recluse. Je demande à voir la bête. La nécrose peut venir, d’une piqûre d’une autre araignée qui se serait infectée ».

Il rajoute qu’il faudrait une étude approfondie de l’origine de ces morsures. « Ce serait intéressant qu’un arachnologue puisse voir le coupable pour confirmer ou infirmer la thèse de départ ».

Une recluse brune.