dans ,

L’origine des différentes chaussures


 

ss-217-l-espadrille-tisse-sa-toile

L’espadrille

L’espadrille, est une chaussure d’été, dont on découvre des descriptions dans des écrits datant de 1322. Elle est composée de toile et d’une semelle de corde en chanvre.
Ces chaussures sont originaires de Catalogne et du pays Basque. D’usage traditionnel des paysans catalans, elles le sont également en Chine. Le chanvre a longtemps été cultivé en Catalogne, c’est pour cela que la fabrication de cette chaussure est devenue évidente quand on dispose de la matière première. L’infanterie espagnole, était équipée d’espadrilles, ceci par un décret royal datant de 1964. Longtemps considérée comme obsolète et démodée, elle connaît depuis quelques années un regain de vente, et a évolué en se déclinant en divers modèles réactualisés.

29b41c82f91df9d35ec808624aa5ee5a

La spartiate

On pourrait penser que la spartiate doit son appellation, à la ville de Sparte.Il semble que son nom proviendrait plutôt de la signification de son nom. En effet, les jeunes spartiates avaient une éducation très austère et devaient combattre et vivre pieds nus, pour renforcer leur endurance.
Cette chaussure date bien de l’antiquité, en effet des représentations de certains pharaons sont chaussées de spartiates, elles furent reprises ensuite par les grecs anciens et les romains.
Les tropéziennes sont leur autre nom plus moderne, car elle connut une résurrection dans les années 20, par des artisans qui la remettent à la mode et qui étaient installés à Saint-Tropez.
Depuis, elle revient ponctuellement sur le devant de la scène, ou plus exactement de la mode.

ballerines-

La ballerine

La ballerine est une chaussure plate féminine. Son origine, comme son nom l’indique, provient du milieu de la danse. Une ballerine est au départ une danseuse de ballet, et c’est pour cela que Jacob Bloch, passionné par le monde de la danse créa un atelier de chaussons de danse plus confortables. C’est pour cela, que les ballerines, ressemblent tellement à des chaussons de danseuses. Ces chaussures ont actuellement une popularité incroyable, autres de l’élément féminin de tout âge, de la plus petite à la plus âgée.

mocassin-vernis-femme-810x360

_

Le mocassin

Le mocassin est une chaussure plate, inventée par les amérindiens, qui a une semelle souple, et le pied recouvert par une peau animale. Le modèle le plus courant actuellement, est avec des coutures sur le côté et devant, et qui du dessus de la chaussure qui forme un U.
Le mocassin le plus ancien, a été découvert en Arménie et date de 5500 ans.
C’est un modèle de chaussure indémodable qui a encore de beaux jours devant lui.

5698a5cc3570b38a5827c1a3

L’escarpin

L’escarpin est une chaussure, normalement réservée aux femmes, qui est très découverte, à semelle fine, pouvant laisser découvrir le début des doigts de pieds, et qui est à talon haut.
Son appellation vient de l’italien « scarpino » qui signifie, petite chaussure. Dans les années 60, les féministes et les médecins accusent l’escarpin, de plusieurs effets nocifs pour la santé, notamment pour le dos, et pour la déformation du pied. Il faudra attendre le début des années 2000, pour son grand retour. Actuellement il est au top et se vend par millions dans le monde.
Avec un talon très haut, la femme prend énormément de risques pour ses chevilles, et peut paraître vulgaire.

width="800"

Le richelieu – Le derby

Se sont des chaussures qui ont beaucoup de points communs, c’est pour cela qu’ils seront associés dans leur description. Elles sont les modèles de chaussure de ville pour homme, les plus répandus. Leurs deux différences se situent au niveau de laçage, et des côtés. Sur les derbies, les côtés de la chaussure sont cousus et sur le richelieu ils sont collés.
Se sont des modèles basiques, qui ont permis aux hommes, ayant un fort « coup de pied » de trouver des modèles où leurs pieds étaient enfin à l’aise.

bottines-a-talons-lacets

La bottine – La botte – La cuissarde

La botte est une chaussure unisexe, dont la gaine entoure le mollet et le pied jusqu’à une hauteur qui dépend de l’usage, de la mode, ou du goût : cuisse, genou ou mollet.
Elles peuvent être à talon plat, à talon intermédiaire ou talon haut. La botte se porte surtout en hiver, car elle protège du froid et des intempéries. Au début, la botte fut créée dans un rôle de protection pour les cavaliers. Seuls les hommes portaient des cuissardes, ou bottes à la hussarde, de la renaissance à la révolution. La cuissarde actuellement, avec des talons hauts peut être considérée comme très vulgaire. La bottine, quant à elle, ne s’adresse pas à toutes les femmes portées avec une jupe ou une robe, car elle a tendance à « couper » la hauteur de la jambe.La botte de caoutchouc est très pratique, quand il pleut ou pour sortir dans la nature. bien évidemment, il existe un modèle intemporel, porté aussi bien par les hommes, que par les hommes qui s’appelle la santiag.

sandales-tory

La sandalle

La sandale, est considérée comme une chaussure d’été. C’est une chaussure légère, qui est aussi nommée sandalette ou nu-pied. Elle peut avoir un talon, mais généralement elle est à talon plat. Elle est composée de brides ouvertes, qui laisse apparaître le bout des doigts de pieds. Elle peut être en plastique, en cuir, en tissus. Il en existe de toutes sortes, parées de perles, d’accessoires, et ressembler à des bijoux.

_