dans ,

Enfants échangés à la naissance : l’incroyable erreur d’une maternité cannoise


Cette extraordinaire histoire entre en résonance avec celle des bébés échangés en France, qui avait noircie les pages des tabloïds dans les années 2000.  Et pour cause, ce tragique évènement s’était bien plus mal déroulé !

Tout a commencé en 1994, quand Sophie Serano se rend dans une maternité cannoise pour donner naissance à une petite fille, Manon. L’enfant a malheureusement la jaunisse du nourrisson, une affection commune qui, la plupart du temps, nécessite seulement de placer le bébé sous surveillance dans une couveuse équipée d’une lampe UV.

La petite Manon est donc logée dans une couveuse adaptée, mais deux autres enfants sont aussi atteints de la jaunisse au même moment : un petit garçon et une autre petite fille. Faute de place, les deux petites filles sont placées tête bêche dans la même couveuse, et vous connaissez le drame qui s’ensuivra… Une des auxiliaires puéricultrices chargées de la surveillance intervertira sans s’en apercevoir les deux enfants, rendant à Sophie un autre bébé qu’elle lui présentera comme Manon.

Sophie est tout d’abord surprise : elle a bien l’impression de ne pas reconnaître son bébé. La petite Manon lui semble notamment avoir plus de cheveux que lorsqu’elle l’a mis au monde. Sophie s’en étonne et fait part de ses doutes à l’équipe médicale. Mais le personnel médical, qu’elle appelle « les blouses blanches », lui affirmera que ces menues différences sont liées aux effets secondaires dus aux lampes UV des couveuses. La maman qui récupère l’enfant biologique de Sophie exprime elle aussi des doutes, mais là encore, l’équipe médicale évoque les mêmes explications. En 1994, Sophie n’a que 18 ans, et elle ne remet pas davantage en question la parole du personnel médical. La jeune maman repartira dès lors de la maternité avec l’enfant d’une autre.