dans

Les trésors perdus à travers le monde

Qui n’a jamais rêvé de découvrir un jour un trésor – même un petit – en creusant dans son jardin ou en suivant scrupuleusement les indications d’un vieux parchemin trouvé dans la poussière de son grenier? Eh bien sachez que ça n’a rien d’impossible ! Il existe, en France et ailleurs, bon nombres d’anciens trésors historiques qui n’ont pas encore été retrouvés et attendent patiemment qu’un aventurier chanceux mette la main dessus.

Le Trésor des Templiers


Les Templiers avaient certes fait vœux de pauvreté, mais ils n’en possédaient pas moins un sacré trésor, à en croire de nombreux récits d’époque et certains historiens d’aujourd’hui.

Ceci s’expliquerait par la volonté de l’empire chrétien de l’époque d’étendre son pouvoir à travers le monde, ce qui ne pouvait se faire sans acquérir de quoi défendre les lieux saints et mener les guerres à grand renfort d’armes coûteuses et de chevaux tout aussi chers. Après avoir effectué des appels aux dons conséquents, les Templiers auraient donc amassé une petite fortune qui a disparue comme par magie après la mort du dernier grand maître des Templiers, Jacques de Molay. La dernière archive concernant le trésor des Templiers est conservée au Vatican et provient d’un certain Jean Chalon, Templier de son métier, qui affirme avoir vu 3 caisses de trésors quitter Paris, probablement en direction de l’Angleterre.

En 1962, le Ministère de la Culture ordonne des fouilles sur le site de Gisors, suite au témoignage d’un jardinier prétendant avoir aperçu une chapelle souterraine à travers des galeries après avoir effectué des fouilles illégales. Les recherches ayant fragilisé le site historique de Gisors, tout a été arrêté avant que le trésor ne soit retrouvé.

De nos jours, certains historiens le situent plutôt dans le Nord, d’autre en Auvergne et d’autre encore dans l’Eure… autant dire que les chances de tomber dessus par hasard sont assez minces.