dans

Des cobayes humains ont été utilisés pour des recherches sur les gaz d’échappement

Les centres de recherches dépendent en effet de sources financières partiales. Un organisme de recherche, financé par les rois de la construction automobile, a donc mené des études sur les dangers du dioxyde d’azote présent dans les gaz d’échappement. Pour cela, il a recouru à des cobayes humains. C’est du moins ce qu’annonce le Stuttgarter Zeitung et le Suddeutsche Zeintung, deux quotidiens allemands. D’après les journaux, 25 jeunes ont été intoxiqués au dioxyde d’azote pendant plusieurs heures au sein d’un institut proche de l’université d’Aix-la-Chapelle.

_

_