dans

Un nageur espagnol a sacrifié sa course pour rendre hommage aux victimes des attentats de Barcelone


Mais la Fédération internationale de natation a tout bonnement refusé que soit tenu cet hommage, soutenant qu’ils ne pouvaient pas « perdre une minute ». Fernando n’a alors rien dit. Au moment du départ, il est resté debout sur le plot et a attendu 60 secondes, avant de plonger dans le bassin. Il a ainsi pris par surprise la fédération et le public qui, après avoir compris ce geste, a soutenu le nageur.

Un beau geste symbolique

En décidant d’observer tout seul sa minute de silence, Fernando Alvarez a également sacrifié sa course. Il faut dire que 60 secondes peuvent parfaitement suffire pour se faire largement devancer par ses concurrents, lors d’une compétition de natation. Mais Fernando a également présenté un beau geste. Il est resté au centre de l’attention durant toute la durée de la compétition et a fait la fierté des Espagnols. Il a perdu la course, mais il en est ressorti plus heureux du bassin. Il était fier de son acte et avait l’impression d’avoir « gagné tout l’or du monde ».